La confiture de noix vertes

Confiture de noix vertes
Aller à la recette

Cette semaine, à l’approche du jour de l’été,  de la fête de la musique, de la fête Dieu, de ma fête, de la Saint Jean, je vous emmène faire une balade gourmande tant dans le Royans que dans la vallée de la Drôme.

Les phytothérapeutes, les médecines parallèles du début du siècle dernier disait que du suc de brou de noix, tiré de l’écorce verte était censé faire disparaitre les verrues. La noix avait même pour réputation d’être un contrepoison contre les morsures de chien enragé et avait des vertus pour soigner les affections mentales et même la peste…

« Il n’est rien de si amer qu’une noix verte, et toutefois à force de sucre on en fait une confiture fort délicate » E. de Beley / Palombe ou La femme honorable.

A.O.C. depuis le 17 juin 1938 (A.O.P depuis 1996), la noix de Grenoble que j’aime nommer noix du Vercors, cueillies à la main au mois de juin, plus précisément à la Saint Jean, car les noix sont tendres et la coque n’a pas fini d’être formée. On peut les transpercer avec une aiguille, elles sont donc à maturités idéales pour en faire la confiture de noix verte et/ou du vin de noix.

 

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *