La Pâte de Coing : Une Friandise Royale et Son Origine à Cotignac

La Pâte de coing - Cotignac
Aller à la recette
Quel est le point commun entre Louis XI, François 1er et le Roi Soleil (Louis XIV) ? Ces trois rois étaient de véritables amateurs de la recette de cette semaine : la pâte de coing. Selon la légende, cette délicieuse friandise aurait été inventée à Cotignac, dans le Var, et aurait même donné son nom au village ! En Celto-Ligure (un terme utilisé pour désigner la population mixte de Celtes et de Ligures dans les Alpes méridionales), “Cotignac” signifiait “rocher”. En provençal, “codon” (le coing) a donné naissance à “codonat”, puis à “coudoignac”. Un confiseur originaire de ce charmant bourg se serait installé à Orléans, apportant avec lui cette friandise qu’il fit découvrir au roi, à sa cour, et par la suite, à tout le Royaume de France.

Un confiseur originaire de cette bourgade se serait installé à Orléans et aurait fait connaître cette friandise au roi, à sa cour, puis, par ricochet, à tout le Royaume de France.

Dans un ouvrage de référence intitulé “Le Ménagier de Paris”, un traité de morale, d’économie domestique et culinaire rédigé en 1393, on trouve des préceptes moraux, des faits historiques, des instructions sur l’art de diriger un foyer, ainsi que des informations sur la consommation du Roi, des Princes et de la ville de Paris… Un traité de cuisine d’une grande ampleur y est également présent. À la page 247 du deuxième tome, on découvre la recette du “Condoignac”.
Recette du coing - Le Ménagier de Paris

La pâte de cette gourmandise, offrande du Dieu Pâris (les Romains représentaient toujours Vénus avec un coing dans la main droite), me semble être encore plus ancienne. On la retrouve en Espagne sous le nom de “Membrillo”, dans le célèbre roman “Don Quichotte” de Miguel de Cervantes. Don Quichotte propose à Sancho Panza quelques tranches de pâte de coing pour soulager ses problèmes de digestion.

Ainsi, la pâte de coing, ce délice sucré apprécié par les rois de France, trouve son origine dans le charmant village de Cotignac, avant de conquérir les palais et les papilles de tout le pays. Son histoire remonte loin dans le temps, révélant sa présence dans d’autres régions, telles que l’Espagne, où elle est connue sous le nom de “Membrillo”. Un véritable trésor culinaire, le coing, transformé en une pâte savoureuse et sucrée, continue d’enchanter les gourmets, qu’ils soient souverains ou simples amateurs de bonne cuisine.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *