Pâte à tartiner à la noisette (sucrée)

Pate à tartiner à la noisette
Aller à la recette
La récolte des noisettes s’étend d’août à début novembre. A l’approche de la fin de saison, nous vous proposons, cette semaine, de faire vous-même la pâte à tartiner à la noisette.
En la faisant maison, vous aurez la certitude d’avoir un produit 100% tracé et surtout sans huile de palme !
L’invention de la pâte à tartiner remonte à la fin de la Seconde Guerre mondiale, dans la ville italienne d’Alba (non loin de Turin) dans le Piémont, plus réputée de nos jours pour ses truffes blanches que pour sa pâte à tartiner.
En 1946, du fait de la pénurie de fèves de cacao, un chocolatier-pâtissier local, Pietro Ferrero, s’inspirant de la recette du Gianduja, décide de rajouter des noisettes dans sa pâte de chocolat à trancher commercialisée alors sous le nom de Giandujot.
La légende veut que, lors de l’été 1949, caniculaire, époque où la climatisation n’existait pas encore, les briques de pâte à trancher se mirent à fondre… Ferrero eut  alors l’idée, pour ne pas perdre sa production, de la vendre en pot, donnant naissance, bien involontairement, à la pâte à tartiner commercialisée dans un premier temps sous le nom de « supercrema » pour devenir en 1965 « Nutella » avec un succès qui ne se démentira pas. Cette pâte à tartiner n’arriva en France qu’en 1966 .Par la suite, elle partit à la conquête du monde.
Cette semaine je vous propose deux recettes en une de pâte à tartiner. La première est  traditionnelle, la seconde est plus saine, sans sucre ajouté ni lactose (cliquez ici pour voir la recette healthy) :

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *