Ma ratatouille

Saviez-vous qu’à l’origine, le mot ratatouille (en occitan ratatolha) désignait en 1778 un ragoût ?

L’origine du mot proviendrait certainement des mots rata (ragoût) et touiller (remuer, mélanger).

La ratatouille a de nombreuse variante tant dans les régions française (la bohémienne qui ne comporte ni courgette, ni poivrons), la chichoumeille (un clin d’œil à Clémentine Anglade, car il s’agit un plat de sa région), la piperade (Pays basque) que du pourtour méditerranéen, la chakchouka (Maghreb et plus particulièrement la Tunisie), pisto manchego (Espagne), xamfaina (Catalogne), la caponata (Sicile)…

Il y a deux sortes de « ratatouille » la niçoise et la provençale, cuisson de tous les légumes ensemble ou première cuisson légume par légume. Il y a autant de recettes que de famille en PACA. La ratatouille est un plat plus moderne que l’on ne le croit, certainement du début du XXème siècle, avant cette date, la ratatouille était un mauvais plat, servi aux militaires, dont la recette serait (d’après un écrit Belge) la suivante, pour 100 personnes : 75kg de pommes de terre, 500 grammes de beurres, 1 kg d’oignons, 1kg de sel, 30 grammes de poivre, 1 litre de vinaigre et 50 litres d’eau et 2h de cuisson, il n’y avait ni courgettes, ni tomates, ni poivrons et pas d’huile d’olive. Le nom ratatouille était souvent utilisé pour désigner un plat raté, le site internet « les vraie recettes », donne pour exemple, je site « c’est d’ailleurs le pauvre Maître Béchamel qui se lamente dans l’opéra-comique « Les petits violons du Roi » d’Eugène Scribe et Henry Boisseaux :

>> Dire que j’ai la recette dans la tête, que j’ai tous les éléments de la composition et que je n’arrive à faire que de la ratatouille !
… C’est le mot ! Je ne puis pourtant pas servir ça au roi ! Oh ! Mon honneur ! Que faire ? Trahi par mon génie, je n’ai plus qu’à vider le calice amer de l’humiliation ! »

Mais comment est-on passé de la ratatouille désignant « un plat raté » à celle désignant un plat niçois et provençale, je ne le sais point…

Les défenseurs de la tradition provençale comme les grands cuisiniers, préconisent de faire revenir ou rissoler les légumes dans l’huile d’olive, un par un et de passer le poivron sur la flamme pour le débarrasser de la peau et lui donner un goût de grillé.

En cuisine, longtemps, la ratatouille, n’a pas été considéré comme un plat, mais comme un légume.

Personnellement, je l’aime comme plat principal et je l’accompagne de riz et de boulette de viande provençale.

Plat, facile à cuisiner et peu cher pour satisfaire l’appétit de votre petite famille, ma recette pour deux personnes est la suivante :

Les ingrédients :
> une belle branche de basilic ;
> une branche de thym ;
> un petit bouquet de persil ;
> une grosse feuille de sauge ou deux petites ;
> un oignon ;
> 5 gousses d’ail ;
> 1/2 poivron vert ;
> 1/2 poivron rouge ;
> 1 aubergine ;
> 1 courgette ;
> 3 tomates ;
> une petite cuillère de sel ;
> une petite cuillère de moulin à poivre.

 

La Recette :

Etape 1 : lavez et détaillez les légumes en cube d’une taille d’approximativement 1 à 1,5cm, émincez l’oignon.

Etape 2 : Si vous avez le temps et si vous voulez la réaliser dans les règles de l’art, versez un peu d’huile d’olive et faites-y revenir les uns après les autres les différents légumes pendant approximativement 5 minutes pour qu’ils colorent. Commencez par les poivrons, puis les aubergines, les courgettes et enfin les oignons et les tomates que vous cuirez ensemble.

Personnellement, je mets tous les ingrédients, je fais une première cuisson à feu doux pendant une vingtaine de minutes.

Etape 3 : 20min avant le repas, faire une deuxième cuisson à feu doux.

De vous rappeler que mes recettes ne sont que des canevas, elles vous appartiennent, à vous de vous les accaparer, de les modifier, de les personnaliser selon vos goûts. (Pensez juste à poster les photos de vos créations).

A vos fourneaux.

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *