Confiture de noix vertes

Dans le Royans, à la Saint Jean (24 juin), on ne fait pas que du vin de noix….

L’on prête plein de vertus à la noix verte. Saviez-vous qu’on l’utilisait pour soigner les morsures d’animaux enragés, pour soigner les affections mentales , la peste…. que le suc de brou de noix verte tout comme le lait de figue sont réputés pour faire disparaître les verrues ?

Toujours est-il que la noix verte avec son apport en vitamine C est l’allié idéal pour renforcer son système immunitaire, qu’elle est une excellente solution en cas de fatigue, déprime car riche en fer et réduit l’anémie.

La noix verte est également utiliser dans les programmes de désintoxications pour renforcer le foie et l’estomac.

Elle est connue et reconnue pour son effet purificateur de sang et désinfectant.

Mais ici, nous allons l’utiliser pour un tout autre aspect, car c’est également un délice culinaire.

Ci-dessous ma recette de confiture de noix verte, idéal pour accompagner un foie gras, un fromage ou tout simplement dans une salades (fruit ou chèvre chaud) ou une salade de raviole du Royans à la vinaigrette blanche (recette à venir, une véritable tuerie).

Ingrédients :

  • 2 Kg de noix verte du Royans -Grenoble- (pour 1,2Kg net)
  • 800 g de sucre
  • Le zeste d’un citron
  • le jus de ce même citron
  • 1 gousse de vanille
  • Un sachet (20g) de pectine de pomme (non amidée) ou 200G de gelée de pomme verte

La Recette : 

Au préalable pensez à utiliser des gants.

  1. Pelez les noix en ôtant toute leur peau verte.
  2. Versez les noix dans une terrine d’eau, les laisser ainsi tremper pendant 3 jours, en changeant l’eau toute les 12h.
  3. Le quatrième jour, les rincer une dernière fois, rajouter le sucre, les graines d’une gousse de vanille, le zeste d’un citron, ajouter l’équivalent d’une petite casserole d’eau, porter à frémissement, puis laisser reposer jusqu’au lendemain.
  4. Le cinquième jour, rajoutez le sachet de pectine de pomme ou 200g de gelée de pomme verte, portez à ébullition, écumez et continuer la cuisson 5 à 10 minutes selon la nappe, via le test de la petite assiette froide. (Déposer une goutte de confiture prélevée dans la bassine à confiture sur une assiette préalablement placée 5 minutes au réfrigérateur : si la goutte se fige immédiatement, la confiture est prise ; si elle coule, continuer la cuisson.)
  5. Mettez aussitôt votre confiture en pots, retournez-les (le couvercle vers le bas), ce qui aura pour effet de stériliser le petit volume d’air présent dans le pot. Une fois refroidi, pensez à remettre les pots  à l’endroit, c’est à dire le couvercle vers le haut.

 

Pour votre information, avant d’avoir rencontré ce printemps, Stéphan PERROTTE, ma référence en matière de confiture, je faisais, à tord comme ma mère, ma grand-mère, mon arrière grand-mère, cuire cette confiture 5h à petit feu, une hérésie, je fais ici mon mea-culpa et présente mes excuses à tous ceux à qui j’ai donné la recette de mon arrière grand-mère.

J’ai emprunté à Christine Ferber la technique de la gelée de pomme verte, faut rendre à césar ce qui lui appartient.

Cette recette, sera dans mon livre « Balade en Drôme Gourmande ».

De vous rappeler que mes recettes ne sont que des canevas, elles vous appartiennent, à vous de vous les accaparer, de les modifier, de les personnaliser selon vos goûts. (Pensez juste à poster les photos de vos créations).

A vos bassines.

 

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *